L’histoire du Louvre à travers le temps : balade au cœur du célèbre musée


Share this :   | | | |
L’histoire du Louvre à travers le temps : balade au cœur du célèbre musée

Le Louvre ne constitue pas seulement le plus grand musée du monde. L’établissement s’avère aussi intéressant et fastueux que les 35.000 œuvres d’art qu’il renferme. Ancien palais façonné au fil des siècles par nos souverains, nous vous proposons de découvrir l’histoire du Louvre de manière originale. De grands rois de France vous présenteront chacun une salle ou un espace qu’ils conçurent ou modifièrent.

Vous pouvez lire l’article chez-vous, ou l’imprimer et aller sur place pour une balade en complément de notre jeu de piste au musée du Louvre. Pour chaque paragraphe, rendez-vous à l’espace indiqué dans le titre !

1202 – La forteresse – Aile Sully, douves du Louvre médiéval, niveau -1

Je vous souhaite un bon jour ! Moi, Philippe Auguste, roi de France de 1180 à 1223, suis à l’origine de la construction du Louvre. Comme vous le savez, j’ai ceint Paris d’une enceinte. Dans le quartier outre-grand pont (que vous nommez “Rive droite” il me semble), j’ai édifié, dans le prolongement de ma muraille et sur les bords du rivage, une puissante forteresse. Ainsi naquit le Louvre, dont, depuis les douves, vous pouvez admirer le fondement des tours et courtines. 

Mais pourquoi donc avoir ainsi verrouillé Paris ? Diable ! Avant ma conquête de la Normandie en 1204, ce duché était entre les mains de la couronne anglaise ! Cet important fief bordait dangereusement l’ouest de mon royaume, d’autant que je partis en croisade. Les nefs des perfides Anglois auraient pu remonter la Seine et attaquer ma chère cité de Paris. Ce château-fort en aval de la ville la protégea d’éventuelles incursions.

» À DÉCOUVRIR – Jeu de piste adulte pour entreprise, plongez au cœur du musée du Louvre

Louvre médiévale anciennes douves

1371 – La résidence royale – Aile Sully, donjon du Louvre médiéval, niveau -1

Oyez ! Je suis Charles V le sage, roi de France de 1364 à 1380. Depuis le siècle dernier, la ville de Paris s’était progressivement étendue bien au-delà de l’enceinte de Philippe Auguste, du moins pour la rive droite. J’ai édifié une nouvelle muraille au nord de la Seine afin de contenir les nouveaux quartiers.  Le Louvre, désormais intégré au tissu urbain, ne revêtait guère plus une fonction défensive.

Je pris la décision de convertir cette forteresse en résidence royale (une parmi d’autres !). De 1360 à 1371, mon architecte Raymond du Temple, transforma le vieux château-fort en une demeure aussi agréable que fastueuse. De grandes fenêtres remplacèrent les étroites meurtrières. Cheminées, escaliers à vis et décorations raffinées fleurirent. L’une des tours accueillit la première bibliothèque royale. Vous trouverez, entre le donjon et un escalier, un grimoire animé présentant ces métamorphoses. Gravissez les marches ! Vous découvrirez près d’une maquette le heaume de mon fils, le futur Charles VI, puis une salle conçue par mon prédécesseur Saint-Louis.

histoire du louvre donjon du louvre médiéval

1549 – Le Louvre, une Renaissance – Aile Sully, salle des Caryatides, rez-de-chaussée

Moi, Henri II, je vous salue ! N’avez-vous jamais entendu parler de moi ? Parbleu ! Je suis pourtant le fils du célèbre François 1er ! En l’an de grâce 1528, mon royal père décida de séjourner à Paris. Il trouva le Louvre dans un triste état de délabrement suite aux malheurs de la guerre de Cent Ans. Quelque temps avant sa mort François 1er chargea l’illustre architecte Pierre Lescot de reconstruire le Louvre dans le style antiquisant en vogue au XVIe siècle et provenant d’Italie.

Après le décès de mon père, les travaux de rénovation et de modernisation du palais se poursuivirent sous mon règne. Quelle fierté de vous présenter cette admirable salle de bal, achevée en 1549 ! Sachez que son nom provient des Caryatides, ces statues-colonnes soutenant le balcon des musiciens et copie d’antiques modèles sur l’Acropole d’Athènes.

Ah ! Ce cher Pierre Lescot ! Lui et le non moins talentueux sculpteur Jean Goujon dotèrent le Louvre de tant d’autres merveilles ! Sortez de l’espace par la porte sous les Caryatides. Si vous partez à droite et que vous gravissez les marches, vous découvrirez la magnifique voûte de l’escalier qui menait à mes appartements privés. Revenez pour l’heure à la salle des Caryatides, car je souhaite vous soumettre une devinette. Observez attentivement les décorations sculptées en relief de cet espace. Trouvez-vous le H de mon nom Henri II ?

salle des caryatides musée du louvre

1610 – Henri IV et le Grand Dessein – Aile Denon, Grande Galerie, 1er étage

Bien le bonjour ! Je suis Henri IV ! Mon nom est associé à tant d’images d’Épinal ! Un panache blanc, une messe parisienne, une poule au pot… Mais savez-vous que j’ai également contribué à embellir le Louvre ?

En 1564, suivant la volonté de Catherine de Médicis, veuve d’Henri II, débuta la construction du palais des Tuileries. Quand vint mon tour de régner sur la France en 1589, j’avais en tête un grand dessein : relier le Louvre à cette nouvelle résidence royale en édifiant des pavillons en symétrie. La grande galerie que parcourez aujourd’hui est l’un des aboutissements du projet. Assassiné en 1610, je ne pus hélas mener à bien tous mes plans.

Ventre-Saint-Gris ! Qu’importe ! Au moins tant de belles œuvres ornent désormais ces murs ! N’oubliez pas que vous pouvez découvrir les merveilles ici présentes grâce au team building jeu de piste au Louvre Booster2success ! Moi Henri IV, je recommande ce parcours les yeux fermés !

» À LIRE AUSSI – Un team building original et ludique, au Musée d’Orsay

grande galerie louvre la diseuse de bonne aventure caravage

1663 – L’histoire du Louvre sous Le Roi-Soleil  – Aile Denon,  galerie D’Apollon, 1er étage

Moi, Louis le quatorzième, roi par la grâce de Dieu, vous souhaite une bonne journée. Avant de séjourner définitivement à Versailles dès 1682, je demeurais souvent au Louvre. J’y poursuivis les travaux entrepris par mes prédécesseurs. Permettez-moi de vous présenter l’admirable galerie d’Apollon, édifiée de 1661 à 1679 par Le célèbre Louis le Vau, architecte de Vaux-le-Vicomte.

Levez les yeux pour contempler les ors et les peintures de triomphes ornant le plafond de la galerie. Admirez les stucs représentant les Muses et des captifs de tous les continents, puis contemplez la succession ordonnée et rigoureuse de fenêtres. Vous y trouvez déjà les caractéristiques de mon style. À la rigueur architecturale inspirée de l’Antiquité classique s’entremêlent d’abondants et majestueux éléments décoratifs. En comparant la Galerie d’Apollon à celle des Glaces, vous constaterez que les réalisations au Louvre servirent en partie de modèle à Versailles.

histoire du louvre galerie apollon

1857 – L’histoire du Louvre sous Napoléon III  – Aile Richelieu,  appartements Napoléon III, 1er étage

Bonjour ! Moi, Napoléon III, empereur des Français, j’ai aussi laissé mon empreinte dans l’histoire du Louvre. Délaissé par les rois au XVIIIe siècle au profit de Versailles, le Louvre devint un musée en 1793 (dont vous pouvez découvrir quelques œuvres insolites grâce à cet article). Mon oncle Napoléon 1er reprit à son compte  le Grand Dessein consistant à joindre le Louvre aux Tuileries. Certes, depuis Henri IV une grande galerie reliait ces deux palais, mais il manquait une aile en symétrie. Napoléon débuta les travaux mais ne pu les mener à terme.

C’est donc moi son neveu qui acheva ce projet vieux de quatre siècles. Enfin ! Les deux palais furent réunis par une nouvelle aile en 1861… 10 ans avant l’incendie des Tuileries… Qu’importe ! Vous pouvez désormais baguenauder dans les riches appartements de mon époque, se caractérisant par la pompe, l’abondance de décorations, les dorures et l’éclectisme, soit une synthèse de styles antérieurs. Voilà qui sied parfaitement au Louvre, où s’entrecroisent les styles de différentes périodes, chaque souverain ayant laissé une empreinte architecturale propre à son époque. Le Louvre, une histoire de l’architecture de France…

appartement napoleon 3 musée louvre

Certains de nos présidents, à l’image de rois et empereurs de notre histoire, souhaitent laisser leur marque au Louvre. Certes, nous pensons à Mitterrand et à la pyramide. Mais savez-vous que Charles de Gaulle souhaitait reconstruire les Tuileries pour y élire domicile à la place de l’Elysée ? Quel futur président embellira à son tour le Louvre ? Palais ou musée, l’établissement est avant tout un emblème national.

Rédaction : Alexandre Guth / Crédit Photos : Booster2Success


Booster2Success propose des parcours team building dans tout Paris.

CONTACTEZ-NOUS pour organiser un événement entreprise à Paris.